2013, l’année des paradoxes !

magasin-chant-libre-blog
« Ruée sur les docks », « les docks se déchainent » nous dit le magazine l’Express, qui ajoute : la dématérialisation de la musique prend son essor et bouleverse profondément l’industrie de l’audio ». »Le vinyle fait sensation », « les ventes de vinyles explosent » nous dit le magazine américain Billboard, chiffres à l’appui. Avec plus de seize pour cent d’augmentation des ventes par an, le disque vinyle est en plein essor. « Les disques Cd ne cesse de perdre de la vitesse », « le déclin du Cd est irrémédiable », entend-t-on  dire un peu partout. Serait-ce la chronique d’une mort annoncée ?

Pourtant les ventes de ce support n’ont chuté que de 4 % en un an aux Etats Unis ! Et contre toute attente la FNAC ainsi que les Centres Culturels LECLERC annoncent qu’il s’est vendu pour Noël beaucoup plus d’albums Cd que prévus.

Plus que jamais le monde qui nous entoure est bourré de paradoxes ! D’un côté, on regarde en arrière et on se passionne avec nostalgie pour la musique des sixties ou des seventies, écoutée sur du matériel Hifi « Vintage » d’époque, et de l’autre, on fonce tête baissée dans la rue en jouant sa musique actuelle préférée sur un téléphone portable high-tech. On apprécie la musique stockée sur son ordinateur mais quand on veut se faire vraiment plaisir on craque pour un bel album Cd. Jamais la musique n’a été l’objet d’une telle diffusion tous azimuts. Serait-ce le signe que l’on en a peut-être jamais eu autant besoin ?

La musique est partout, magasins, ascenseurs, parkings, mais elle n’a jamais été reproduite aussi médiocrement. Autre paradoxe ! On ne peut plus se passer de musique mais celle-ci n’a jamais subi autant d’outrages ! Peut-on d’ailleurs parler de musique ? Plutôt de sons d’ambiances destinés à masquer le vide, faire patienter…
Le MP3 reflète bien cette tendance de se contenter du minimum de qualité, avec une musique hyper compressée qui stresse l’auditeur au lieu de lui apporter ses bienfaits.

Pourtant le retour du disque vinyle nous montre qu’il ne faut pas perdre espoir. Au contraire ! Il semblerait que la musique renaisse de ses cendres. Comment expliquer ce paradoxe ? Le mélomane sait parfaitement qu’il ne pourra profiter pleinement de sa musique que sur un support, Cd ou vinyle. Ce qui ne l’empêchera pas d’utiliser d’autres formes d’écoutes dématérialisées pour ses aspects pratiques. Le consommateur « ordinaire » lui, soit ignore ce que la qualité d’un « vieux » support pourrait lui apporter, soit il s’en moque !

Il existe donc aujourd’hui de multiples manières d’écouter de la musique et on peut penser que, contrairement à ce qui se dit, toutes ses manières perdureront.

Le vinyle va continuer de prendre son essor. Aujourd’hui CHANT LIBRE vend plus de platines vinyles que de lecteurs Cd. En effet il offre de loin, (c’est enfin reconnu !) la meilleure qualité d’écoute. De plus c’est aussi le plus bel objet que l’on puisse prendre plaisir à regarder et à utiliser. Aujourd’hui la majorité des groupes et artistes actuels produisent leurs œuvres conjointement en vinyle et en Cd.

La musique dématérialisée va elle aussi se développer. Parce qu’elle représente une nouvelle manière de profiter de l’écoute unique par son côté pratique. Mais elle devra encore beaucoup progresser sur le plan qualitatif pour parvenir à égaler ou dépasser la musicalité du vinyle. Même les meilleurs téléchargements en Studio Master sans une once de compression ne peuvent approcher l’atmosphère d’un 33 tours/mn. Quant au disque Cd qui voit ses ventes baisser d’années en années, il devrait survivre. Cette baisse va se stabiliser. Pourquoi ? Parce qu’il y a et qu’il aura toujours des amateurs de musique qui préfèreront l’objet à la dématérialisation. Qui préfèreront voir et montrer leurs discothèques, leurs collections, et la faire partager comme un livre. L’artiste espagnol Jordi Savall l’a très bien compris et édite des ouvrages absolument magnifiques en Cd et qui dématérialisés perdent leur sens !

Dernier paradoxe pour finir et en rapport avec le soi-disant moribond lecteur Cd : CHANT LIBRE a vendu cette année un nombre record de lecteurs Cd à plus de 3 500 euros ! Et si la crise est là et bien là, force est de constater, que la musique est peut-être la solution pour la faire passer ! En effet, la HAUTE-FIDELITE selon CHANT LIBRE ne s’est jamais aussi bien portée.

Je vous souhaite une année 2013 musicalement pleine de joyeux paradoxes !

5 réponses à “2013, l’année des paradoxes !

  1. Pertinence du raisonnement, de l’approche et du résultat : point de paradoxe chez Chant Libre !
    Et c’est pour cela qu’on vous aime…
    Christian M.

  2. Pingback: 2013, l’année des paradoxes ! | Chant Libre - hifi - produits | Scoop.it·

  3. Pingback: 2013, l’année des paradoxes ! « Toi aussi tu peux le faire…·

  4. Pingback: 2013, l’année des paradoxes ! | Le disque vinyl | Scoop.it·

  5. Pingback: 2013, l’année des paradoxes ! | ON-TopAudio | Scoop.it·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s